Faire, à deux, l’unité
Aiguisa, de bonne heure,
L’humaine curiosité,
Sans qu’un moyen affleure.

Un sein neuf à téter
Lui est puissant moteur ;
Mais l’usure constatée
La laisse alors en pleurs.

Et de l’autre côté :
Qu’elle aille voir si ailleurs
On préfère sa beauté,
Met en morceaux le cœur
De qui a peu gâté.
Rapide est la douleur !

Primer la nouveauté,
Ne serait-ce pas un leurre ?
Rêver d’éternité,
Ne serait-ce pas candeur ?
Comment être Protée
Et fidèle bâtisseur ?

Qui veut l’autre inventer,
Est sans doute dans l’erreur.
Mais plutôt s’inviter
A devenir meilleur.

Il faut toujours guetter
Ce qu’est le vrai bonheur.
Et même quand c’est raté,
Aller, malgré la peur.

User de loyauté,
Je m’y mets en demeure !
C’est sans facilité,
Car c’est sans professeur.

© Frédéric Beer / Juillet 2004

Catégories : Poésie

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *