Encore rouges sont les cendres
De tes messages tendres;
Et l’on entend se fendre
Mon coeur qui veut t’attendre.

© Frédéric Beer / Mai 2002

Catégories : Poésie

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *