Une forge où l’on forme les rêveries,
Un métier où l’on tisse les idées,
Un lit où l’on couche les envies,
Un nid d’où s’envolent les pensées,
Voilà ce que sont les mots, ma mie.

© Frédéric Beer / Janvier 2003

Catégories : Poésie

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *