Le « Gratacou » est une pratique qui remonte à mon enfance.

balou

Les styles

  • Le « massé » : Le bout des doigts effectue un massage du cuir chevelu et de la nuque.
  • Le « palpé » : Le bout des doigts effectue des pressions brèves et répétées en divers points du crâne.
  • Le « piqué » : Il est similaire au palpé, mais effectué par la pointe des ongles (mon préféré).
  • Le « tiré » : Les doigts saisissent des mèches en tractions brèves et répétées
  • Le « gratté » : Les doigts en griffe ratissent la tête en passages aléatoires.

Tout le succès de ces techniques réside dans la localisation des points nerveux de la tête et de leur effleurement et titillement.

Les effets secondaires

  • La somnolence : l’effet est paradoxal, tenant à la fois de l’excitation et de l’endormissement. Il s’agit d’une léthargie extatique.
  • L’accoutumance : l’extase conduit invariablement à la dépendance.
  • Les pellicules : l’irritation du cuir chevelu provoque une réaction pelliculaire.

Les dérivés

  • Le gratado
  • Le massapié
Catégories : Humeur

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *